Andy James – Arrival

(Urban Yeti Records – Metal Instrumental – paru le 19 Octobre 2018)

Chronique le meilleur de l’album ?

Le morceau « After Midnight », ses mélodies magnifiques et sa montée progressive jusqu’à un refrain tout en émotions 

Le meilleur riff de l’album ?

Le riff d’introduction du morceau « Asylum » est particulièrement puissant et efficace

La meilleure mélodie de l’album ?

La mélodie de « Stay » diablement belle

Le meilleur arpège de l’album ? 

L’arpège principal du morceau « Obsession » est majestueux et obsédant 

Le meilleur refrain de l’album ? 

Le refrain d’« Afterlife », très réussi 

Le meilleur solo de l’album ? 

Le solo de « Droneoid » ultra-flashy et hypnotique

Le meilleur musicien de l’album ? 

Andy James est un excellent guitariste qui se paie le luxe de jouer les claviers et la basse sur la batterie ultra-puissante de Lee Newell

Le meilleur moment de l’album ? 

L’apogée du morceau « Stay » totalement magique 

Le meilleur morceau de l’album ?

Difficile tellement l’album est d’une qualité parfaitement homogène. Je dirais « After Midnight » car ce morceau m’a fait découvrir l’album et le guitariste.