Belore – Journey through the Mountains and Valleys

(Metal – paru le 24 Janvier 2020)

A recommander pour les fans du genre et au-delà, l’album possède une atmosphère envoûtante qui devrait à coup sûr hypnotiser son auditoire.

Soyons honnête, je n’ai jamais été un grand amateur de black metal. J’aime le metal extrême mais je suis bien souvent réfractaire à ce style dont le folklore et les codes me laissent de marbre. Quand cet album est arrivé dans mes enceintes, il a peu à peu domestiqué mes oreilles, suffisamment pour écrire cette chronique, ce qui est en soi déjà un exploit.

Belore est le projet solo d’Aleevok avec qui j’ai croisé le fer dans Continuum (il est également le bassiste de Darkenhold). En plus d’être un cinq-cordistes talentueux, il est aussi un compositeur avec une vision étendue et un multi-instrumentiste confirmé (en plus d’être un ami avec de grandes qualités humaines).

Tout au long de ce « Journey through the Mountains and Valleys », il déroule 8 titres parfaitement exécutés, de l’écriture des textes à l’ambiance héroïc-fantasy jusqu’à la production sonore de cet album épique. Un black metal onirique dans lequel la magie et les rites médiévaux prennent toutes leurs places en musique.

Des atmosphères dignes des plus grandes bandes originales de films hollywoodiens, des moments extrêmes jamais rébarbatifs et de nombreuses ritournelles, Aleevok n’étant jamais avare de mélodies. A recommander pour les fans du genre et au-delà, l’album possède une atmosphère envoûtante qui devrait à coup sûr hypnotiser son auditoire.

Bandcamp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.