Buckethead

Qui n’a jamais entendu parler de ce guitariste avec un seau de KFC sur la tête et un masque de Mike Myers ?

Il s’agit d’un des guitaristes les plus singuliers dont le look paraît sorti tout droit d’un comic book, moitié super héros, moitié shredder. La plupart du temps anonyme et muet, Brian Caroll de son vrai nom est l’une des figures les plus extravagantes et mystérieuses du rock. Arborant un seau de poulet frit du Kentucky sur la tête et un masque blanc sur le visage, l’artiste a affirmé dans ses rares interviews (et sa biographie en ligne) qu’il avait été élevé dans un poulailler. Les poulets l’ont griffé si sévèrement qu’il doit à jamais se couvrir le visage. Voilà pour la présentation loufoque du personnage.

Côté artistique, il a collaboré avec les plus grands Les Claypool, Tony Williams, Bootsy Collins, Bernie Worrell, Iggy Pop, Serj Tankian, Saul Williams, Mike Patton, Viggo Mortensen, Bill Laswell dans Praxis. Mais c’est surtout dans les Guns n’ Roses (en remplacement de Slash, s’il vous plait), que le guitariste développera sa notoriété tout en jetant l’éponge quelques mois plus tard devant les difficultés d’un Axl Rose empêtré dans l’album « Chinese Democracy » qui sortira une dizaine d’années plus tard. La productivité des Guns étant antinomique avec celle de Buckethead, dont la fertilité discographique est époustouflante avec plus de 300 albums à son actif (dont plus de 280 pikes, série de EP numéroté comme les comic-books et démarré en 2011 sous le nom de Bucketheadland (du nom du parc d’attraction imaginaire de Buckethead).

Il a également participé à de nombreuses bandes originales pour le cinéma (Saw II, Ghosts of Mars, Beverly Hills Ninja, Mortal Kombat, Last Action Hero, Mighty Morphin Power Rangers) et a connu le succès en solo avec un titre proposé dans le célèbre jeu vidéo « Guitar Hero » (volume 2).

Catalogué Buckethead comme un énième guitariste déboulant son manche à la vitesse de l’éclair (il a pris des cours avec Paul Gilbert (Mr Big, Racer X) pour se perfectionner et a été nommé le 8ème guitariste le plus rapide du monde par un magazine de guitare américain) serait une grossière erreur, l’artiste est capable d’oeuvrer dans bien des styles différents, comme le métal, le rock, le blue grass, l’ambient ou encore d’expérimenter des sonorités électroniques avec sa guitare et ses effets.

Pour ceux qui veulent découvrir le guitariste et ses nombreux albums, un fan néerlandais a créé un site qui suggère les albums selon le style : http://www.decino.nl/projects/pike-suggester

Conseils d’écoute :

  • Population Override
  • Jordan
  • Colma
  • Electric Tears