Cynic – Ascension codes

Cynic – Ascension codes

(Metal – paru le 26 novembre 2021)

Il s’agit pour moi du meilleur album depuis « Focus » grâce à une créativité et une grâce rarement égalées.

Cynic est pour moi un groupe qui a une place toute particulière dans mon coeur. Leur premier album « Focus » m’avait marqué à tout jamais grâce à une musique hybride et avant-gardiste. Ce nouvel album ne déroge pas à la règle en reprenant le metal progressif que le combo a fait évoluer.

Ce disque possède une aura toute particulière puisque Paul Masvidal a décidé de le sortir en forme d’hommage à ses deux anciens frères d’armes Sean Reinert et Sean Malone décédés respectivement en 2020 et 2021. Matt Lynch délivre une prestation de qualité à la batterie tandis que les basses sont jouées aux synthétiseurs Dave Mackay, un choix judicieux et respectueux.

Neuf titres entrecoupés de neuf intermèdes cosmiques proposent une musique très avant-gardistes. On retrouve les voix vocodées et claires chères à Paul Masvidal qui sont parfaitement intégrées au mixage pour en faire un élément de texture à part entière comme un instrument.

Les rythmes syncopés et les ambiances atmosphériques tendent à emmener l’auditeur dans des contrées extra-terrestres jusqu’ici inexplorées. Il s’agit pour moi du meilleur album depuis « Focus » grâce à une créativité et une grâce rarement égalées. A noter la présence du guitariste Plini en invité de marque.