Joe Satriani – Shapeshifting

Joe Satriani shapeshifting

(Rock – paru le 10 avril 2020)

Satch confirme qu’il est toujours le patron du rock instrumental et se paie même le luxe de chasser en terres inconnues en transformant son enveloppe musicale pour notre plus grand plaisir.

Quand on est fan de Joe Satriani, la sortie d’un nouvel album est une offrande attendue avec impatience, surtout quand l’album révèle des contrées inexplorées par le guitariste, à l’instar des titres de la fin de l’album. Ambient, dub, bluegrass, rock teinté d’électro et de world music, entre autres, sont au programme de ce nouvel opus.

Si Joe excelle dans le rock et le boogie, je pense qu’il a largement fait le tour de la question. Le single « Nineteen-Eighty », résolument rétro-futuriste m’avait largement convaincu, « Big Distorsion » beaucoup moins pour son côté « déjà entendu ». Le nouveau line-up avec le retour du claviériste français Eric Caudieux et des invités de marque comme Lisa Coleman (Prince & The Révolution) apportent une touche de fraîcheur dans les arrangements.

C’est donc dans sa globalité et par sa variété que s’appréciera ce nouveau Satch, qui confirme, à plus de 60 ans, qu’il est toujours le patron du rock instrumental et se paie même le luxe de chasser en terres inconnues en transformant son enveloppe musicale pour notre plus grand plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.