Kiko Loureiro – Open Source

Kiko Loureiro - Open source pochette

(paru le 10 Juillet 2020)

Le meilleur riff de l’album ?

Le riff d’introduction d’« Imminent Threat », imparable rythmiquement, dynamique et plein de grooves.

La meilleure mélodie de l’album ?

Le thème principal de « Du Monde » qui tranche littéralement avec les parties acoustiques du morceau. Parfaitement construit mélodiquement parlant, il en devient même entêtant.

Le meilleur arpège de l’album ? 

Les arpèges de « Overflow », ça tourne dans tous les sens, on dirait une chorégraphie pour guitares, à la fois enivrante et explosive, l’alternance avec les rythmiques tranchantes donnent une dimension ultra moderne au titre. 

Le meilleur refrain de l’album ? 

Le refrain de « Vital Signs » ultra mélodique, paroxysme du morceau

Le meilleur solo de l’album ? 

Le solo du milieu de « Du Monde », super technique et en même temps très mélodique comme toujours avec Kiko.

Le meilleur musicien de l’album ? 

Forcément sur un album solo, le principal héros de l’album est Kiko, avec quelques invités de luxe comme Marty Friedman, il ne se laisse pas voler la vedette pour notre plus grand plaisir.

Le meilleur moment de l’album ? 

Le passage de témoin avec Marty Friedman sur le titre « Imminent Threat », on sait à quel point les 2 guitaristes sont liés avec Megadeth, les entendre ensemble est un régal pour tous les fans du groupe d’autant plus que Marty nous gratifie d’un solo multi-parties très mélodique et oriental dont lui seul a le secret.

Le meilleur morceau de l’album ?

Le premier morceau « Overflow » qui indique dès le début ce qui nous attend tout au long de l’album. Tout est fou sur ce titre, les solos, les rythmiques, la production bien sûr et le sens mélodique de Kiko semble n’avoir aucunes limites.