La musique et son positionnement social

Il est grand temps de réouvrir les esprits et les oreilles du grand public, afin de mieux comprendre « l’autre », il en va de la paix de nos sociétés. 

La musique, depuis qu’elle est devenue une industrie et avec elle, son lot de positionnements marketing, est vecteur d’appartenance sociale et culturelle. Le métal, le jazz ou encore le hip-hop n’ont pas le même public, celui-ci adoptant les codes de chaque genre sans jamais en sortir faute d’ouverture d’esprit, érigeant des frontières qui n’ont pas lieu d’être. S’affranchir de telles barrières permettrait pourtant aux différents auditeurs de découvrir de nouveaux horizons, tant sur le plan musical que sur le plan culturel. Découvrir ce qu’écoute « l’autre » permettrait de mieux appréhender les rapports sociaux, comme le chantait Paul McCartney et Stevie Wonder dans la chanson « Ebony & Ivory » (live together in perfect harmony), titre au texte métaphorique comparant les touches du piano et les être humains de couleurs différentes, que l’ont peut aussi comparer dans le contexte de ce billet aux différentes sensibilités musicales. Il est grand temps de réouvrir les esprits et les oreilles du grand public, afin de mieux comprendre « l’autre », il en va de la paix de nos sociétés. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *