Lari Basilio – Far More

(Lari Basilio – Rock instrumental – paru le 30 aout 2019)

La production est à l’image de la sud-américaine et des musiciens présents pour l’accompagner, d’un très haut niveau où seul le plaisir de nos oreilles est important.

Révélation brésilienne de la guitare, après un premier EP en 2011, un premier album assorti d’un film « The Sound of my Room » et une invitation au G4 par Satriani, Lari enfonce le clou avec un nouvel album d’une musicalité étonnante.

D’entrée de jeu, la liste des participants laisse présager du très haut niveau, Vinnie Colaiuta derrière les fûts, Nathan East à la basse, Joe Satriani et Siedah Garrett en invités de luxe.

Tout au long du disque, on découvre un rock instrumental finement racé, mélodique, technique sans être rédhibitoire sur lequel la guitare de Lari chante. En mode Fusion, accompagnée par une section rythmique phénoménale ou en mode Pop pour une reprise de « Man in the Mirror » en forme de clin d’oeil au King of Pop, aucun registre ne fait peur à cette déesse de la six-cordes.

La production est à l’image de la sud-américaine et des musiciens présents pour l’accompagner, d’un très haut niveau où seul le plaisir de nos oreilles est important. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *