Le Progressif, toujours vivant !

Le Progressif, toujours vivant !

Le Progressif est partout dans le Rock, cette musique aussi captivante et avant-gardiste a su incorporer de nombreux éléments d’autres styles pour une fusion transcendantale…

Bien que souvent donné pour mort par bon nombre de critiques et une grande partie du public, le Rock Progressif n’a jamais cessé d’être vivant, se renouvelant très souvent grâce à des groupes ou musiciens créatifs et éclairés.

Des années 70, dans son berceau anglais, célébrant Yes, Genesis, King Crimson ou les canadiens de Rush pour ne citer qu’eux parmi les classiques, au Néo-Prog des années 80 avec Marillion en tête, en passant par le Metal Progressif, ici sous pavillon américain avec Dream Theater ou les anglais de Porcupine Tree jusqu’au New Prog de The Mars Volta et Steven Wilson ou encore la vague de Prog Instrumental récente marquée par Animals as Leaders, Polyphia, Plini entre autres. Le genre se paie même le luxe d’apparaître parmi les grands groupes de Rock et de Metal pour rendre leurs musiques plus passionnantes à l’instar d’Iron Maiden, de Pink Floyd ou encore de Metallica et leur Thrash Metal Progressif sur « And Justice for All »

Bien que souvent considéré comme pompeux ou trop élitiste par le grand public, des groupes comme Queen (avec le titre « Bohemian Rhapsody ») ou Pink Floyd (avec l’album « Dark Side of the Moon ») sublimeront leur musique avec des succès phénoménaux et jamais démentis à ce jour. C’est bien simple, le Progressif est partout dans le Rock, cette musique aussi captivante et avant-gardiste a su incorporer de nombreux éléments d’autres styles pour une fusion transcendantale (de Muse à Archive pour le Rock en passant par Opeth pour le Metal et générant bon nombre de sous-style avec l’appellation « Progressif » à l’instar du Death Metal Progressif par exemple).

Au fil des années, de nombreuses scènes se sont révélées foisonnantes de groupes avec leurs auras et leurs identités propres partout dans le monde (Canterbury, Rock in Opposition, Allemagne, Italie, France, Pays-Bas, Amérique, Suède…). Il n’est donc pas étonnant que de nombreux musiciens soient actuellement adeptes de ce style vu le nombre d’albums dit progressifs qui ne cessent de sortir jour après jour et qui apporte la preuve absolue que le style ne s’est jamais aussi bien porté. Le Progressif est toujours vivant, vive le Prog !