Les Tambours du Bronx – Weapons of Mass Percussion

Chronique Musicale WOMP

(At(h)home – Metal industriel – paru le 19 Octobre 2018)

Voici l’album que j’attendais des Tambours du Bronx. Après une première expérience réussie avec les thrasheurs brésiliens de Sepultura il y a plus de dix ans, le groupe de la Nièvre s’est entouré de musiciens talentueux issus de la sphère du métal français. On y retrouve les deux hurleurs Stéphane Buriez (Loudblast) et Reuno (Lofofora) mais aussi Franky Constanza (Blazing War Machine, ex-Dagoba) derrière les fûts afin de compléter l’arsenal habituel de la formation.

L’album démarre fort avec « Delirium demain » afin de poser l’ambiance de l’album : ça cogne, ça hurle, ça pulse à coups de « monocorps », le type de bidon utilisé par les musiciens depuis quelques années. Le titre « Jours de Colère » avait annoncé la couleur et se veut à l’image du reste de l’album, corrosif, puissant, dévastateur. Pas moins de 20 bombes lâchées sur vos enceintes dont certaines offrent des respirations entre les déferlements de rage. A noter une reprise originale du « Requiem pour un con » de Serge Gainsbourg, jouissif.

Déjà reconnu à l’international, le groupe ne devrait avoir aucun mal à exporter cet opus, consécration ultime d’un de nos fleurons national. Amateurs de percussions urbaines et de gross riffs de metal industriel, ce disque est fait pour vous.