Megadeth – Rust in Peace

(Capitol – Heavy Metal – paru le 20 Septembre 1990)

Date de conception :

Entre 1989 et 1990

Lieu de conception :

Studio Rumbo, Los Angeles, USA

Circonstance de la conception :

Lors de la précédente tournée pour la promotion de l’album « So Far so Good… so What » et d’une date en Irlande du Nord, les musiciens découvrent des vendeurs de t-shirts du groupe à la sauvette qui indiquent faire cela pour défendre la cause « Irlandaise ». Dave Mustaine leur dédie le morceau « Anarchy in the UK », ce qui provoque une émeute. Le groupe sera marqué par cet évènement et inspirera le morceau « Holy Wars… Punishment is due », point de départ de la création de l’album. Les chansons « Rust in Peace » et « Hangar 18 » sont en réalité d’anciennes compositions que David Mustaine avait composé avant de rejoindre Metallica. 

Les concepteurs :

Dave Mustaine – chant, guitare, production

David Ellefson – basse, chœurs

Marty Friedman – guitare

Nick Menza – batterie, chœurs

Chris Poland – guitare solo sur les démos de Rust in Peace… Polaris, Holy Wars… The Punishment Due et Take No Prisoners.

Micajah Rya : prise de son

Mike Clink : prise de son, production

Andy Udoff : prise de son

Max Norman : Mixage

Ed Repka : Illustration

Les influences :

L’album en plus d’avoir influencé une grande partie du monde du Metal, a su conquérir un large public grâce à des thématiques originales, comme les relations diplomatiques (Rust in Peace… Polaris), le nucléaire (Hangar 18), la magie (Five Magics), les fantômes (Lucretia) ou encore les tumultes des relations amoureuses (Tornado of Souls). Pour le titre de l’album, Dave Mustaine s’inspire d’un autocollant qu’il aperçoit à l’arrière d’un véhicule. Dans un entretien datant de 1990, il raconte : « En rentrant chez moi, je vois à l’arrière d’une voiture cet autocollant disant : Une bombe nucléaire peut ruiner votre journée. et, en regardant l’autre côté, je vois : Puissent toutes vos armes nucléaires rouiller en paix.. Je me suis dit : Rouiller en paix … Merde, c’est un bon titre. Musicalement, l’album sera à l’origine du speed metal avec le titre « Take no prisoners ». Les influences des musiciens restent les grands noms du Hard-Rock et du Heavy Metal comme Kiss, Iron Maiden, AC/DC, Black Sabbath etc…

Événement marquant :

En plus d’être un chef d’oeuvre incontestable, il est le renouveau du line-up du groupe, avec l’arrivée de Marty Friedman et de Nick Menza qui sera le début de l’âge d’or du groupe de la stabilité sur 10 ans…

Anecdotes :

Officiellement, l’album est produit par Mike Clink, le producteur de Guns N’ Roses, déjà affairé sur Use Your Illusion I & II, mais la collaboration avec Mustaine se passe mal et en pratique, l’album est produit par Micajah Ryan, Max Norman et Dave Mustaine.