Michael Romeo – War of the Worlds part 1 vs part 2

Michael Romeo – War of the Worlds part 1 vs part 2

(Metal – paru le 27 juillet 2018 et le 11 mars 2022)

Michael Romeo, le fantastique guitariste du combo américain Symphony X, profitant d’une période d’accalmie discographique avec son groupe, dévoile la deuxième partie de l’opus sorti en 2018 dont j’étais complètement passé à côté. Afin de rattraper cet impair, voici une chronique en forme de « battle ». Alors lequel de ces deux albums sortira victorieux ?

Que ce soit sur le volet 1 ou 2, le premier constat est que Michael Romeo ne propose pas ici des albums de guitare instrumentale (contrairement à ces précédents opus solos) mais bien des albums de Metal Progressif de haute volée, épiques et produits magistralement à l’instar de son groupe. Emmené par la voix de Rick Castellano dans le premier album et par Dino Jelusick sur le second, il est assez difficile de les départager même si ma préférence va à Dino dont la voix me semble avoir plus de charisme et sans doute aussi plus proche du registre de Russel Allen (ndlr : le chanteur de Symphony X). Au niveau des compositions, je trouve les chansons beaucoup plus étoffées sur le second épisode, avec d’incroyables mélodies qui m’ont clairement émerveillées (par exemple le final de « Hybrids » que je trouve sublime). 

Les solos de Michael sont tous aussi géniaux les uns que les autres sur les deux albums, ce guitariste a été trop souvent catalogué comme faisant du sous Yngwie Malmsteen alors qu’il a une technique et un style à part entière dont je suis archi-fan depuis l’album « Divine Wings of Tragedy ». Qu’on se le dise les deux albums sont à envisager comme un double album avec une qualité homogène entre les deux skeuds, cependant, le second volet a nettement ma préférence avec un « je ne sais quoi de plus » par rapport au premier et remporte haut la main ce « un contre un ».