Patrick Rondat – Rape of the Earth

Chronique Musicale Patrick Rondat - Rape of the earth

(Rock – paru en 1991)

Le meilleur riff de l’album ?

Le riff d’intro d’« Ultimate Dreams », premier morceau de l’album, assez novateur pour l’époque

La meilleure mélodie de l’album ?

Le thème principal de « The Last Whale », magnifique

Le meilleur arpège de l’album ? 

L’arpège en sweeping de « Barbarians at the Gates », légendaire…

Le meilleur refrain de l’album ? 

Le refrain de « Rape of The Earth », doublé au clavier, mélodie à la fois spectaculaire et originale

Le meilleur solo de l’album ? 

Le solo de « Burn-Out », dans mon top 10 !

Le meilleur musicien de l’album ? 

Forcément lui, technique, virtuose même et surtout musical

Le meilleur moment de l’album ? 

Quand on arrive à « World of Silence » le dernier morceau acoustique, un peu de répit après une telle claque

Le meilleur morceau de l’album ?

« Rape of The Earth » est mon préféré, ultra mélodique, néo-classique à souhait, un régal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *