Pendragon – Love Over Fear

(Rock – paru le 14 février 2020)

Un bien bel album pour ce groupe incontournable du rock progressif dont la pochette signée par l’aquarelliste Liz Saddington, illustre magnifiquement bien la musique.

Pendragon est un fleuron de la scène néo-progressive anglaise des années 80 au même titre que IQ, Arena (dont Clive Nolan est aussi le claviériste) et bien sûr Marillion. Un groupe reconnu pour ses envolées mélodiques claviers, guitares et ses ambiances éthérées.

Ce nouvel album fête les 40 années d’existence du combo de bien belle manière. Avec une production actuelle et de jolies pièces, les 10 titres de ce nouvel opus passent en revue le meilleur du style de ses musiciens.

Guitare acoustique 12 cordes, violon, saxophone, orgues, solos de guitare, la palette du groupe est définitivement large pour nous offrir une grande variété d’arrangements. Nick Barrett semble plus en verve vocalement que sur les précédents opus, explorant un côté « crooner » qui, ma foi, lui sied plutôt bien.

Malgré cela, je lui préfère son jeu de guitare particulièrement expressif que ce soit dans ses solos, ou dans ses arpèges, la mélodie étant sa principale force. Un bien bel album pour ce groupe incontournable du rock progressif dont la pochette signée par l’aquarelliste Liz Saddington, illustre magnifiquement bien la musique.

Chronique parue sur le site Dragonjazz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *