Pestilence – Spheres

Pestilence – Spheres

(Metal – paru le 3 Mai 1993)

Le meilleur riff de l’album ?

Le riff de “Mind Reflections”, efficace, ciselé, dissonant, malsain

La meilleure mélodie de l’album ?

Les mélodies de “Voices from Within”, résolument modernes voir avant-gardistes sans tomber dans la cacophonie.

Le meilleur arpège de l’album ?

Les arpèges de “Phileas”, interlude de basse à l’effet de chorus bien dosé, sont saisissants de beauté

Le meilleur refrain de l’album ?

Celui de “Mind Reflections” qui est le morceau le plus accrocheur de l’album, riff et refrain compris.

Le meilleur solo de l’album ? 

le solo de guitare synthé sur “Personal Energy” avec un son flûté, magnifique

Le meilleur musicien de l’album ?

Patrick Mameli est le cerveau du groupe indéniablement, mention spéciale au bassiste Jeroen Paul Thesseling qui se démarque par un jeu tout en finesse sur basse “fretless”, original dans ce style de musique pour l’époque.

Le meilleur moment de l’album ?

La fin de “Soul Search” est totalement folle, on dirait un concert de métal sériel extra-terrestre !

Le meilleur morceau de l’album ?

“Spheres” est celui que j’aime le plus, le riff, le refrain, les solos… tout y est parfait