Richard Henshall – The Cocoon

Chronique Musicale COCOON Richard Henshall

(Jazz-Metal – paru le 9 Aout 2019)

Ce disque est un miracle et ne peut être que l’oeuvre d’un dieu.

En tant que fan de Haken, ce premier album du multi-instrumentiste (guitare/clavier) du combo anglais est forcément une dégustation auditive particulièrement gourmande. Pas de shred à tout va, mais un Jazz-Metal original emmené par des guitares millimétrées aux effets originaux, des vocaux synthétiques vaporeux et futuristes sur fond de batterie surpuissante. Les ambiances sont ultra-travaillés grâce à des claviers aux milles richesses sonores, de belles idées d’arrangements et bien sûr des solos de guitares de très haut vol. 

Côté sonore, la production est proche de celle de son groupe, pour moi une des plus puissantes et précises du style. Quelques invités, chanteurs et instrumentistes de renom viennent apposer leur pierre à l’édifice dont le brillant Jordan Ruddess (claviériste de Dream Theater) mais aussi David Maxim Micic, guitariste au talent très certain. 

Cet album est un chef d’oeuvre tant la recherche créative est intense, les milliers de détails qui foisonnent et le kaléidoscope de notes sont bien présents, ainsi que de nombreux avant-gardismes dont je suis très friand comme le solo de saxophone sur des riffs syncopés sur le morceau « Cocoon », par exemple. Ami des musiques progressives, délectez-vous de cet « Opus Dei », ce disque est un miracle et ne peut être que l’oeuvre d’un dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *