Ronan

Sa démarche dévoile des qualités rares de singularité qui ne demande qu’à éclore dans une suite qui sera magistrale, j’en suis sûr. Talent à surveiller de très près. 

Belle découverte que le projet de Ronan, musicien talentueux originaire de France, épousant parfaitement les technologies de son temps pour proposer une musique originale pourvue d’une expressivité rare dans le style. Un style par ailleurs difficile à qualifier puisque il s’agit de Rock/Metal instrumental (à l’exception de quelques voix échantillonnées) lorgnant vers le progressif et l’industriel avec un usage totalement maîtrisé de samples divers et variés.

Car il s’agit là de la grande force de Ronan, transformer des bribes de productions d’autres artistes aussi éclectiques que Miyazaki, Tom Yorke, Devin Townsend, Jamiroquaï ou encore Björk pour créer des atmosphères grandiloquentes et laisser la place à son expression de musicien multi-instrumentiste. Ces samples subissent un lifting radical au point d’en être méconnaissables et de dévoiler leurs beautés cachées. Par ailleurs, notre homme maîtrise aussi bien la guitare (7 et 8 cordes électriques et acoustique) que la basse électrique ou les claviers.

Les parties de guitares sont éthérées et toujours mélodiques avec des solos subtils, la basse se veut efficace et lyrique, quant aux claviers, ils font corps avec le propos de chaque morceau pour apporter la touche grandiose à une musique qui ne l’est pas moins.

Tel un Trent Reznor ou un Devin Townsend en plein essor, Ronan dévoile toute sa créativité afin de proposer un projet original puissant et plein de ressources. Bien qu’encore à l’état embryonnaire, sa démarche dévoile des qualités rares de singularité qui ne demande qu’à éclore dans une suite qui sera magistrale, j’en suis sûr. Talent à surveiller de très près.