The Odd Gallant – Official One

(Autoproduction – Rock Progressif – Paru le 1er Mars 2019)

Annoncé comme un break récréatif avant le prochain album par son géniteur, l’excellent et prolifique Guillaume Cazenave (qui est aussi cinéaste, photographe, écrivain…), puis finalement comme un format prétexte à l’expérimentation, ce mini-album de The Odd Gallant a bien évidemment toute sa place dans cette rubrique « l’EP de Damoclès ».

4 chapitres sont ici présentés dans des minutages différents (deux de dix minutes et deux de quatre minutes) pour un rock fusion savamment original. Un kaléidoscope sonore rock progressif, électro, métal aussi et parfois pop, à l’image du titre d’ouverture, l’excellent « June » aux solos de guitares bien sentis.

Les textes abordent le délicat sujet de l’héritage et de la transmission dans une prose intelligente, tandis que la couverture, sublime illustration en 3D, impose aux yeux le modernisme, idéal reflet visuel de la musique.

L’écoute se poursuit sur l’étrange « Doppelgänger’s Time » puis sur le triomphal « The Pattern » pour conclure sur un « One Glove » hautement progressif aux guitares jubilatoires. La voix de Guillaume s’impose puissante et intelligible même si la présence des guitares prend souvent le dessus dans des parties instrumentales aux ambiances modernes.

En architecte visionnaire, Guillaume Cazenave se paie le luxe d’exceller à tous les postes : composition, exécution, textes, graphismes entre autres ; archétype du musicien moderne, véritable « décathlète » avec une spécialité dans le « lancer du disque » qu’il lancera, je l’espère le plus loin possible. Il est invraisemblable que des musiciens qui grattent trois accords (pour peu qu’un décolleté vole la vedette à la musique) soit célébrés à l’ère de Youtube pendant que le génie de Guillaume le condamne à l’anonymat. Vivement la suite de cet EP afin de découvrir la suite de ses expérimentations les plus jouissives tout en s’affranchissant des formats, ce que nous apprécions particulièrement sur « La Musique dans la Plume ».